La plupart des lecteurs réguliers de ce blog sont probablement déjà au courant, mais je dois quand même écrire ce message pour éviter les malentendus. Notre fille "Poussinette" dont je vous ai parlé dans le billet précédent est décédée il y a un mois de la mort subite du nourrisson. Elle avait trois mois, et deux heures encore avant sa mort son sourire ensoleillait nos vies. 

Notre chagrin est à la mesure de notre perte et je ne publierai probablement pas avant un bon moment, à moins que j'y trouve une thérapie... Je suis encore trop bouleversée pour savoir ce dont j'aurai envie, ne serait-ce que demain.

Un jour peut-être il ne restera que les bons souvenirs et la certitude d'avoir chéri un enfant qui nous a aimé en retour de toute son âme. Mais pour l'instant, nous pleurons tout ce qu'elle ne sera pas et traversons tant bien que mal le vide immense qu'elle laisse.