S'il y a quelque chose qui me met mal à l'aise ce sont les intérieurs sans cadres ni tableaux (sans plantes vertes aussi). Souvent je ne le remarque pas d'emblée, mais une fois le diagnostic posé, la vacuité des murs m'agresse.
Et il y a pire qu'un mur vide, c'est le mur avec un clou ou un trou de molly planté au milieu. Là le mur semble crier: "Je suis tout nu, habille moi!"

 

Le problème c'est que les 6 murs de notre salon (oui, moi j'ai un salon à 6 murs) poussent ce même cri en chœur.

 

Hélas, il y a, à mon avis, encore pire qu'un mur nu qui crie, il y a le mur mal habillé avec un cadre pas à sa taille ou qui ne lui sied pas au teint. Il n'est pas rare que je reste le regard scotché sur une œuvre qui, selon mes goûts, est mal adaptée au mur par ses dimensions ou ses coloris, ce qui fait de moi une invitée dont la compagnie est particulièrement exquise.

 

Dans notre maison, j'ai donc préféré laisser les murs en mode naturiste tant que je n'aurais pas trouvé les œuvres adaptées.

 

Mon dieu ce que cela peut être long! Mon dieu ce que ces murs crient fort!

 

Il a bien fallu trouver des solutions provisoires rapides, pas chères et jolies. Parce que d'expérience je sais que le provisoire peut être amené à durer.

 

Dans le billet précédent je vous présentait mon joli miroir (ce qui ramenait le score à 5 murs qui crient),
Sur le mur adjacent, il y avait trois trous de molly particulièrement disgracieux.

4501_1156527866911_1039157629_30454181_5822693_n

Quelques ballades en poussette cet automne (dont une chez Ikéa pour les cadres) plus tard, la salle a manger avait pris des airs forestiers.

cadres1

Alors oui, j'assume, c'est artistiquement du niveau maternelle 2ème section, mais j'adore!

 

 

cadres1bis

Je me sens déjà mieux. Plus que 4 à habiller!