Oui ce n'est pas très glorieux si l'on considère que ce blog se rapproche de ses deux ans d'existence mais ce 100ème billet marque le début d'une nouvelle ère.

Hélas j'ai bien peur que la fréquence des billets ne s'en trouve pas augmentée, au contraire...
...parce que les travaux ont commencé! hiiiiiiiiiii (mode surexcitation)

Ca-y-est nous rentrons dans le vif du sujet, la preuve nous avons même une bétonnière dans le jardin.

PAC1

Le but de la manœuvre est d'éliminer le gaz de la maison.  N'y voyez pas de considération économique ni même écologique: je n'aime pas le gaz (doux euphémisme). D'ailleurs le gaz ça explose, je le sais, je l'ai vu. Pourquoi alors avons-nous acheté une maison avec le gaz? Parce qu'il n'y avait que ça dans notre périmètre de recherche.

Alors pour se débarrasser de ça (vous noterez l'emplacement idéal choisi par le constructeur pour installer une chaudière),

PAC2

nous avons opté pour la pompe à chaleur (PAC pour les intimes) air/eau (ce qui veut dire que la chaleur provient de l'air et est utilisée pour chauffer de l'eau). Ni la géothermie, ni l'aquathermie n'étaient possibles dans notre terrain. Pour prendre la chaleur de l'air il faut installer un énorme ventilateur dans le jardin qui, heureusement, ne fonctionnera que ponctuellement.

PAC3

Et pour distribuer l'eau chaude aux radiateurs et aux robinets, il faut un grand ballon bardé d'électronique qui sera installé la buanderie (et non la cuisine, tant qu'à faire).

PAC4

Notre maison est dans un état innommable, mais pour une fois j'ai une excuse.